Une écriture...du papier à la danse

La métamorphose d’Echo par Louis, Kéran, Romain, Noah et Mathieu :

  • « Réunissons-nous ! »
    Echo se montra et Narcisse la rejeta en s’éloignant d’elle.
    Echo ne put supporter cette douleur infligée par celui qu’elle aimait. Elle se réfugia derrière un rocher et pleura. Dionysos, alerté par ses pleurs, comprit son chagrin et décida d’apaiser l’âme blessée de la nymphe en la métamorphosant.
    Echo sentit ses bras durcir et se recroqueviller jusqu’à se coller sur son buste. Son dos s’arrondit, ses jambes se plièrent. Tout son corps se durcit et se ternit jusqu’à devenir gris.
    Elle était désormais un rocher.
    Mots choisis pour la danse : « Réunissons-nous », « chagrin », « douleur », « Echo », « rocher ».

La métamorphose de Lycaon par Ismaïl, Nino, Josué, Jessie et Marlon :

Devant tant d’arrogance et de violence, Zeus ne put contenir sa colère :

  • « Ton insolence et ta cruauté sont extrêmes. Ton châtiment le sera également. »
    A ses mots, Lycaon se métamorphosa. Ses pupilles se dilatèrent puis son crâne s’allongea. Son corps tout entier se recouvrit de poils longs et drus. Ses muscles se développèrent et devinrent saillants. Enfin ses bras et ses jambes se transformèrent en pattes.
    Seuls ses yeux brillant d’une férocité que seul le sang peut apaiser avaient gardé le même éclat.
    Le résultat était phénoménal : Lycaon était désormais un loup.
    Mots choisis pour la danse : « Insolence », « cruauté », « ses pupilles se dilatèrent », « sang », « loup ».

La métamorphose de Narcisse par Camille, Lana, Lilya, Lila et yvanna :

Narcisse contemplait le beau et jeune homme que l’eau séparait de lui et qu’il ne pouvait enlacer lorsqu’il comprit qu’il était amoureux de son reflet.
Ses yeux se remplirent de larmes et bientôt son double se troubla jusqu’à disparaître…Narcisse ne put le supporter et mourut de chagrin.
Ses jambes alors s’affinèrent, verdirent et prirent racine. Ses mains et ses bras laissèrent place à de longues feuilles verdoyantes. Sa chevelure déjà blonde s’intensifia jusqu’à devenir jaune comme le soleil. Sa tête rétrécit et s’allongea pour laisser place à des pétales. Enfin ses yeux, son nez et sa bouche disparurent pour former le cœur de la fleur.
Mots choisis pour la danse : « amoureux de son reflet », « mourir de chagrin », « prendre racine », « jaune comme le soleil », « pétales ».

La métamorphose de Daphné par Abby, Thalia, Sarah, Lisa, Jennifer, Karlozia, Célia et Sana :

Apollon se rapprocha de Daphné et elle, essoufflée et épuisée, s’arrêta et supplia son père le Pénée :

  • « Oh père, libère-moi de cette beauté qui cause ma perte ! » Aussitôt ces paroles prononcées, elle commença à se métamorphoser.
    Ses paupières se referment et une fine écorce les recouvre. Ses bras s’immobilisent et des feuilles viennent les prolonger. Ses cheveux se solidifient et deviennent des branchages. Son ventre laisse place à un tronc. Ses jambes, si rapides tout à l’heure, sont maintenant enracinées.
    Mais sous ce feuillage enchanté se trouve encore la belle Daphné.
    Mots choisis pour la danse : « essoufflée », « beauté », « libère-moi », « écorce », « feuillage ».

La métamorphose d’Arachné par Yohan, Rafaël, Charles-Antoine et Julien :

  • « Maudite paysanne, ton orgueil sera puni d’avoir voulu défier une déesse ! »
    A ces mots, Minerve jette une potion vénéneuse sur Arachné qui commence aussitôt à se transformer.
    Sa tête rapetisse, son corps s’arrondit, ses jambes se multiplient, des poils poussent sur son corps et des énormes crocs prennent place dans ses mâchoires.
    Arachné est désormais une araignée. Elle tisse sa toile toute la journée. Voilà le châtiment que lui a infligé Minerve.
    Mots choisis pour la danse : « Arachné », « maudite », « rapetisse », « pattes », « tisse sa toile ».