EPI Musique / Sciences Physiques / Arts plastiques

L’ « Enseignement Pratique Interdisciplinaire » initié l’an dernier et s’appuyant sur les arts plastiques, l’éducation musicale et les sciences physiques intitulé « Utiliser la notion de fréquence d’un son pour créer une harpe éolienne » est reconduit cette année.

Les élèves commencent par utiliser des outils de TP ou des outils numériques (microphone, oscilloscope, animations, logiciel de modélisation…) pour « visualiser » un son et découvrir ses différentes caractéristiques. On montre qu’à chaque note correspond une fréquence bien définie, que l’on peut calculer ou dont on peut décrire l’évolution, selon la hauteur du son par exemple.

Ces compétences sont alors réinvesties en musique afin de réaliser une vahila (cithare tubulaire originaire de Madagascar). On aborde la notion d’intervalle (quinte, octave…), de sons harmoniques, de gamme de Pythagore et tempérée... Cela permet de calculer les longueurs de corde nécessaires entre chaque sillet (un bouchon en plastique) pour obtenir une note précise, la tension permettant ensuite empiriquement de corriger les erreurs.
Les cordes sont montées sur un tuyau en PVC ouvert préalablement peint lors des cours d’Arts Plastiques.